La cuisine néo-médiévale

La vaste cuisine est installée dans l’aile droite de la cour d’honneur. Elle communique avec le château par un petit portique dorique toscan. Près de la salle à manger, un office permettait autrefois de servir à table des plats à la bonne température. Exemple précoce de citation médiévale dans l’architecture française, cette cuisine donne l’illusion d’être voûtée d’ogive alors qu’il s’agit en fait d’une voûte d’arrête en brique déguisée en voûte d’ogive. Les arcs, clefs et culots sont faits de stuc par des artisans de grand talent, les Marca. Outre un clin d’œil au cuisinier et à la cuisinière, on reconnaît les différentes catégories animales que l’on peut servir à table.